top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPascal Archille

LA CERVICALGIE

Le Cou à 2 rôles essentiels :


- il relie la tête et ses fonctions au reste de l'organisme

- il soutient la tête et permet son déplacement


Le positionnement de la tête par rapport au reste du corps est donc primordial dans la stature. En effet, de nombreuses personnes se tiennent la tête trop en avant. Ce mauvais positionnement provoque chez certains sujets des points gâchettes (points de tensions)

qui occasionnent de nombreuses douleurs et sont liées à de multiples pathologies comme :


- les céphalées

- raideur de la nuque et manque de mobilité

- torticolis

- névralgie cervico-brachiales (NCB)


POURQUOI RESSENT-ON UN BLOCAGE AU NIVEAU CERVICAL ?



Les causes sont variées :


La contraction de la musculature autour des cervicales sont souvent causées par l'anxiété, le stress et parfois par un traumatisme comme un accident de voiture qui fait ressortir parfois les douleurs.


Certaines activités professionnelles sont plus à mêmes de provoquer les cervicalgies, comme rester des heures devant un écran d'ordinateur, ou bien derrière sont volant.


L'utilisation excessive des muscles du cou et l'âge sont parfois les principales causes qui provoquent les premiers symptômes. Les cartilages sont usés, l'arthrose, ainsi que la fatigue musculaire et parfois la compression des nerfs activent les tensions et autres raideurs.


Dés l'apparition des premières douleurs, il ne faut pas tarder à consulter car les douleurs peuvent irradier d'autres régions comme le haut de dos, les épaules ainsi que les bras.

Avant de prendre tout un cocktail d'anti-douleurs et anti-inflammatoires, rien ne vaut une bonne prévention.


- toujours penser à se tenir droit et ne pas avancer les oreilles en avant des épaules

- s'accorder des pauses fréquentes devant l'ordinateur, tenir son smartphone au niveau des yeux pour ne pas baisser la tête

- adapter l'ergonomie de son espace de travail

- pratiquer des exercices de renforcement des muscles du cou et des assouplissements quotidiens.

-éviter d'exposer son cou à de l'air frais (climatisation)


MASSAGE DE LA NUQUE


Lorsque que je pratique un massage sur cette zone, je m'attarde à bien chauffer les tissus pendant 5 à 10 minutes par des mouvements d'effleurages et de frictions. Une fois chaud, les muscles peuvent recevoir des manœuvres de compression des points de tensions, de massage longitudinal et transversal. J'utilise le plus souvent la pointe de mes doigts pour avoir le meilleur ressenti possible. Les muscles du cou sont délicats et sensibles, j'agis donc avec lenteur et délicatesse. Toutes les pressions exercées sur les muscles sont progressives et contrôlées.

Je finis le plus souvent mon soin de la nuque par une traction avec la pointe des doigts des muscles sous-occipitaux (muscles situés autour de la base du crâne et des 2 premières cervicales) (Atlas C1 et Axis C2). Cette traction lente et progressive permet de créer une décompression des vertèbres cervicales et redonne d'avantage de mobilité à celle-ci.


LE SAVIEZ-VOUS ?


Erik DALTON à popularisé la théorie de la "tête à 24 kilos":

Pour un déplacement de 2.4 cm en avant de la tête par rapport à la ligne des épaules, le poids de la tête exercé sur les muscles de l'arrière du cou augmente de 5 kilos ! Ce qui à long terme est traumatisant pour les vertèbres et la musculatures complexe de cette zone.



75 vues0 commentaire

Komentarze


bottom of page